Vincent Beer-Demander joue Vladimir Cosma : 24 Caprices pour mandoline

Vincent Beer-Demander, récital de mandoline

mercredi 20 novembre 2019

20:30 - Salle Gaveau

Catégorie Privilège 58 €
Catégorie Premium 42 €
Catégorie Access 27 €
Tarif Jeunes - 28ans 15 €

Réserver

Découvrir la saison

24 Caprices ? Oui mais pour mandoline ! Et signés Vladimir Cosma ! Création mondiale.

De la mandoline chez Monsieur Croche ?... Et pourquoi pas ?... Car deux cents ans après Paganini, Vladimir Cosma, violoniste de formation, a composé 24 Caprices pour mandoline dédiés  à Vincent Beer-Demander, sans doute le plus éblouissant mandoliniste actuel.

 

En 1819, les éditions Ricordi publient pour la première fois les 24 Caprices pour violon de Niccolo Paganini, concentré de difficultés techniques extrêmes qui inspirera un grand nombre de compositeurs tels que Schumann, Liszt, Brahms ou Rachmaninov...

Deux cents ans plus tard, le compositeur Vladimir Cosma, violoniste de formation, élève de Nadia Boulanger et géant de la musique de films, compose 24 Caprices pour mandoline qu'il dédie à Vincent Beer-Demander, sans doute le plus éblouissant mandoliniste actuel.

La Mandoline, instrument d'origine italienne descendant du luth s'est développé  principalement dans le bassin méditerranéen et depuis 1586, date à laquelle on la trouve dans les premiers opéras baroque. On associe volontiers la mandoline aux tarentelles et sérénades populaires. Mais l'instrument a séduit de très nombreux compositeurs tels que Vivaldi, Scarlatti, Mozart, Beethoven, Verdi, Malher, Stravinsky, Schoenberg …

Avec ses 4 cordes doubles accordées comme un violon, la mandoline est un instrument qui a développé dès le XIX° siècle des techniques spécifiques, dont le trémolo sur plusieurs cordes, qui confère à l’instrument un caractère polyphonique. De fameux violonistes tels que  Vivaldi, Paganini, Demetrius Constantine Dounis ou Kreisler jouaient de la mandoline ! Et aujourd’hui l’Europe, le Japon, la Russie, l’Amérique latine ou les Etats Unis comptent de grands virtuoses de cet instrument, qui s’illustrent tant dans la musique classique que dans le Choro brésilien ou le Bluegrass américain !

La première classe de mandoline  fut créée en France en 1921 au Conservatoire de musique de Marseille et fut confiée à l'un des plus célèbres mandolinistes de l'époque,Laurent Fantauzzi, ami de Saint-Saëns et de Massenet. Vincent Beer-Demander, compositeur et mandoliniste dédicataire de plus de 200 oeuvres nouvelles pour son instrument a fait revivre cette classe en 2OO9.

Vente de billets en ligne


Les 24 Caprices de Vladimir Cosma

Les 24 Caprices de Vladimir Cosma, dédiées à Vincent Beer-Demander, sont des pièces de virtuosité pyrotechnique, tour à tour rêveuses, ensoleillées, virevoltantes et dont la plupart portent le nom d'un thème ou d'un personnage associé à l'univers cinématographique du compositeur, exploitent les multiples facettes d'un l'instrument dont Paganini était aussi un grand virtuose !

Déjà compositeur d'un concerto pour mandoline et orchestre créé en 2015, Vladimir Cosma livre avec ses 24 Caprices l'un des sommets de la littérature pour mandoline. Et il contribue avec éclat au renouveau de l’instrument.

Au cours de ce concert et pour la création du cycle, Vincent Beer-Demander jouera près  de 10 instruments, de la mandoline classique en passant par le liuto cantabile, le mandoloncelle et la mandole ténor !


Vincent Beer Demander
Portrait d’un héros de la mandoline…

On a peine à imaginer à quel point la vie même de Vincent Beer-Demander s’identifie à la défense et à l’illustration d’un instrument dont il est aujourd’hui bien davantage qu’un virtuose sensationnel.

Musicologue, compositeur, arrangeur, professeur… À 36 ans Vincent Beer-Demander par sa générosité et son inlassable activité est devenu l’artisan majeur du renouveau de la mandoline.

Il lève des armées d’élèves et d’orchestres, il commandite des œuvres à des compositeurs majeurs de toutes les obédiences esthétiques. Et à Marseille, où il est installé, il réalise un travail d’éducation populaire avec un dévouement et un désintéressement rares.

«  J'ai commencé la mandoline dans une école populaire de mandoline à Toulouse puis j’ai fait des études à Paris. Au cours de mon parcours, Marseille revenait sans cesse dans les discussions car Laurent Fantauzzi, l'un des plus grands mandolinistes français, y avait vécu. 

 « Quand je suis arrivé à Marseille, en 1998, je n’avais aucun contact. J’avais seulement repéré dans un journal qu'un orchestre de mandolines était installé au Théâtre de l’Œuvre. J’y vais. J'y découvre à l’étage dans une ambiance incroyable tous ces mandolinistes rassemblés,  comme si le temps c’était arrêté. Il y avait là un élève de Fantauzzi lui-même, âgé de 97 ans ! Moi j’en avais 18 et ils me regardaient avec de grands yeux : « un jeune qui fait de la mandoline !».

 « Il faut savoir qu’à Marseille entre 1901 et 1950, il existait un orchestre de mandoline par quartier, et il y avait des milliers de mandolinistes, des immigrés napolitains, siciliens, qui arrivaient par bateaux entiers. Fantauzzi , professeur au conservatoire, les aidait à s’intégrer dans la vie musicale et artistique. Il a fondé l’orchestre à plectres, qui s’est installé au Théâtre de l’Œuvre dans les années 1930. Marseille était la seule ville au monde avec une classe de Mandoline au conservatoire jusqu'en 1941. Je l’ai rouverte en 2009 et, en parallèle, j’ai voulu relancer l’instrument dans sa vraie dimension populaire. J’ai donc créé l’Académie de Mandoline de Marseille pour développer l’éducation musicale populaire, à laquelle je crois sincèrement car je n’oublie pas que j’ai été moi-même formé par des musiciens amateurs passionnés. »

Vincent a donc ré-implanté la mandoline dans tout Marseille où fleurissent et essaiment désormais depuis sa classe au Conservatoire une foultitude de jeunes interprètes qui irriguent les événements les plus divers, participent à des créations de musique contemporaine, forment des ensembles, des orchestres… 

Vincent Beer-Demander est désormais professeur au Conservatoire Royal de Liège en Belgique. 

Programme

Vladimir Cosma (né en 1940)
24 Caprices pour mandoline seule
Création Mondiale 

Vincent-Beer Demander
mandolines

avec la participation de
Cécile Soirat mandoline
Fabio Gallucci mandole
Gregory Morello guitare
Grégory Daltin accordéon

 

La newsletter de Monsieur Croche

Pour ne rater aucune nouvelle de nos activités et bénéficier d'offres spéciales.

réservations
& renseignements